Restauration lampe industrielle Jieldé

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Manu dit :

    Merci beaucoup pour ce sujet Matéo ! http://35.180.34.35/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    Il en existe à foison au sujet de ces lampes et de leur restauration mais beaucoup de personnes gardent leurs « secrets » de fabrication (quelle cire, comment doser la poudre de graphite si mélange artisanal, comment l’appliquer pour un meilleur rendu, etc.) car ils les vendent une fois restaurées et se servent de leur tuto tronqué comme d’un produit d’appel.

    Votre méthode est sans doute une des plus simple mais surtout elle permet de conserver la lampe dans son état plutôt que de la ramener à un état neuf (avec des outils électriques) puis faussement vieillie !

    Quelques questions en passant :
    Sur les photos de vos bras seuls, on voit des piquages dûs à la rouille sur les articulations (je trouve ça plus beau qu’un bras poli miroir !), est-ce que celle-ci est parti pendant le décapage (laissant uniquement les trous) ?
    Ou bien est-ce qu’il y avait encore de la rouille que vous avez recouverte au moment du cirage ?
    Si beaucoup de rouille, est-ce que vous pensez qu’il serait préférable d’appliquer un destructeur de rouille entre l’étape décapage et l’étape cire ?
    Dernière question, quelle cire avez-vous utilisé ? (Dans les magasins classiques de bricolage, je trouve la cire à effet patiné Liberon Noir graphite mais ils indiquent utilisation pour Bois.)

    Merci encore, j’ai hâte de faire ma lampe !
    Cordialement,
    Manu

  2. Mateo dit :

    De rien Manu, content de voir qu’il pourra t’aider.
    Effectivement beaucoup ne donnent que peu d’information sur leur traitement, j’ai pas mal galéré à trouver les infos. Heureusement j’ai reçu les conseils avisés de ma mère pour certaines choses :)

    Oui je voulais conserver les défauts de cette lampe. Déjà car je trouve qu’elle a plus de cachet en l’état et surtout parce qu’elle a une petite valeur spéciale à mes yeux, elle a connue mon père depuis 1985 et moi-même en culotte courte quand j’allais voir l’atelier puis de temps à autre aux commandes de la fraiseuse dans les années 2000.
    Bref elle a une histoire et je voulais la garder au détail près de la couleur car le Vert Industriel dans un atelier ça va mais dans un appartement moderne …

    Les piqûres de rouille disparaissent en général à l’étape du décapage puis du traitement au belgom alu/paille 000.
    Cependant si tu n’insistes pas trop lors de l’étape belgom/paille000 tu peux sûrement réussir à en conserver.
    Garde à l’esprit que si tu cires par contre elles auront tendances à devenir noires !
    Pour ma part j’ai insisté pour toutes les enlever avant de cirer.

    Les destructeurs de rouilles je pense que ça doit dépendre de la quantité de rouille, si c’est vraiment vraiment trop rouillé oui, si c’est que du surface, il suffira d’insister comme moi à la paille 000 et au belgom alu.

    Pour la cire tu peux prendre de la cire pour ferronnerie, si c’est pas graphite ça doit être noirci/effet noir/etc des termes qui évoquent le noir.
    Après l’application sera peut être un peu différente : utilisation de plus de produit, pose plus longue avant de lustrer au chiffon, etc, etc à toi de tester sur un bras par exemple.

    Si tu as un blog/article ou simplement des photos une fois rénové je serais content de voir le résultat obtenu.

    PS : pour répondre à ton second mail, avec le recul non je ne ressens pas le besoin de peindre l’intérieur du bol en blanc. Avec la B22 en 60W ça crache déjà suffisamment pour l’usage qu’on en a : on éclaire un plan de travail de cuisine.
    Par contre ça me trotte dans la tête de le faire quand même mais simplement pour une question de goût. J’avoue que le bol en blanc donne une petite touche chic assez plaisante.

    PS² : Je vais éditer l’article parce que je me suis rendu compte que j’ai oublié une chose très importante.
    Avec une ampoule 220V, surtout ne pas oublier de câbler la terre sur le châssis de la lampe et sur l’interrupteur si métal.

  3. Mateo dit :

    Manu, l’article est mis à jour j’ai final pris le temps de faire la peinture blanche du bol, vu que le coin cuisine va un peu changer la lampe était un peu fade.

    Au plaisir de te lire.

  4. catherine dit :

    Bonjour, j ai recupere une jielde que je restaure apres qu elle ait sejourne deux ou quatres dizaines d annees dans un atelier/garage.
    bizarrement, le connecteur d ampoule ne permet pas le contact avec les ampoiles. Il s agit d un connecteur dont les encoches ne correspondent pas avecles ampoules a baïonnette.
    Est il possible d y installer un conneteur different ? Sinon, je dois « trafiquer « le connecteur en faisant des saignees correspondant aux urgots de la rondelle de fixation.
    Pas facile a comprendre ? Je peix envoyer des photos si la question vous intrigue .

    Merci d avance si vous avez une reponse pertinente,

  5. Mateo dit :

    J’ai compris le souci, c’est bizarre en effet.
    Sinon je pense que le plus simple est d’acheter un connecteur neuf et de le poser à la place ;)

  6. Lafont dit :

    Bonjour essayant une restauration de lampe jielde je rencontre un problème électrique impossible de la faire fonctionner . est-ce l interrupteur? Les contacts sont en états moyens. Je vous remercie de votre réponse

  7. Mateo dit :

    Bonjour,

    Il faut vérifier que chaque rotule est bien montée. Et si le courant arrive bien (attention à ne pas s’électriser !)

  8. ogon50 dit :

    Bonjour
    En demontant ma lampe, j’ai constaté qu’il y avait un peu de graisse au niveau des articulations, sur les contacts électriques ou sur les guidages plastique (blanc et noire) je ne sais pas.
    Au remontage faut-il remettre de la graisse (vaseline par exemple) si oui ou?, contact électrique ou plastique

  9. Mateo dit :

    c’est de graisse contact, c’est à mettre sur les pistes rotatitves ;)

    attention à ne pas déborder ! (juste une toute petite noisette sur chaque vague des bagues qui s’y posent et ça ira ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/P.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/attention.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/^^.gif  http://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/lover.gif 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.