Einhell TC-DW 225 [Ponceuse Girafe]

Produit testé :

Cette ponceuse dite girafe de pas sa forme/longueur qui fait penser à un cou/tête de girafe, permet de poncer les bandes sur placo.
Le test se passe dans le cadre de la rénovation de ma maison.

Principe :

Principe d’une ponceuse rotative montée sur une tête articulée au bout d’un machin permettant d’atteindre le plafond

Matériels supplémentaires :

  • Un aspirateur compatible poussière de placo (Obligatoire)
  • EPI (Obligatoire pour ne pas se ruiner la santé)

Le test :

Le produit du test est une Einhell TC-DW225 avec les spécifications suivantes :

  • Moteur 600W
  • Vitesse variable de 600 à 1500tr/min à vide
  • Longueur réglable de 1100 à 1650mm
  • Disque en Ø225mm
  • Généralement livrée avec 6 disques (P60, P80, P120)
  • En malette de transport
  • Pour mon cas, payée 110€ neuve

A l’ouverture de l’imposante malette, on trouve une machine en plusieurs morceaux, le flexible d’aspirateur et les disques de ponçage. L’ensemble fait plutôt propre à l’oeil

tornador (1)

1er test, l’interface avec l’aspirateur (ici un KARCHER WD 6 P qui est compatible avec la poussière de placo) et l’essai est concluant l’embout se monte sans problème et tient bon.

tornador (2)

La machine est en fait en 2 morceaux, le premier est en fait la partie moteur qui est pliable. L’axe principal est un tube qui permet d’aspirer la poussière dans la tête. Le second morceau est la fin de la perche avec le réglage en profondeur. Le tout est plutôt ajusté serré ce qui est bon signe.

tornador (3)

tornador (4)

Après dépliage, le dispositif de verrouillage est pas simple à mettre en place mais cela permet de garantir l’étanchéité du tube et être sûr de pouvoir forcer sans que cela plie.

tornador (5)

tornador (6)

Le second morceau se monte après desserrage de la grosse molette, et la forme du tube permet d’éviter une rotation pendant l’utilisation, plutôt bien ajusté.

tornador (7)

Ceci était la dernière étape de montage, cela donne une machine plutôt costaud avec deux poignées

tornador (8)

Une vue de la tête avec l’articulation plastique, cela va être le point faible de cette machine avant même de l’utiliser, le temps dira si cela se confirme.

tornador (9)

Les disques sont simplement à scratcher, j’ai toujours des doutes sur les consommables fournis et leurs qualités, à voir …

tornador (10)

Premier test sur une bande murale, en haut après passage, en bas avant passage, avec molette à mi course.

tornador (11)

2nd test en attaquant un défaut (l’enduit a été endommagé par un outil).

tornador (12)

Les traces ont disparues

tornador (13)

Ces tests sont faits sans aspirateur pour voir la poussière dégagée, et cela reste maîtrise dans la tête. Avec une bonne aspiration cela sera encore meilleur.

tornador (16)

Le bilan est pour l’instant sur de simples tests mur et plafond.

Les + :

  • Le poids contenu (9kg)
  • L’assemblage qui fait solide
  • Le réglage en longueur et en vitesse
  • La dimension du disque suffisante
  • La malette
  • Le tuyau d’aspiration compatible avec mon aspirateur
  • La poussière maitrisée
  • Le prix et le rapport qualité/prix

Les – :

  • Les disques qui font cheap et qui semblent se détériorer assez vite
  • La position des poignées qui ne me parait pas logique (un temps d’adaptation pour moi)
  • Un système de hanse ou de harnais pour moins forcé au plafond (je pense m’en fabriquer un à ma taille)
  • Le moteur qu’on peut rapidement faire « caler » à basse vitesse même si c’est pas un cas qui va se présenter normalement
  • Il n’y pas de tête triangulaire (il faut prendre le modèle au dessus)

Achat :

La référence complète est : Einhell TC-DW225 que l’on peut trouver aux alentours de 110€.

Documents annexes :

N/C

Remerciements :

N/C




Protection des mains [Gants]

 

Produit testé :

Ce produit est tout simple mais peut vite devenir un calvaire s’il est mal adapté.

Principe :

Pour la première fois sur ce site, ce produit est un test sponsorisé où je suis libre de donner mon avis bon ou mauvais. Pour cela nous allons voir plusieurs critères et je donnerai 0/ +1 / +2 point sur les gants suivants :

  • Une paire de gant « double peau »
  • Une paire de gant « anti-coupure »

Matériels supplémentaires :

  • N/A

Le test :

On commence avec les gants dits « seconde peau ».

En général le gros point fort c’est de ne pas perdre (ou très peu) la dextérité d’une main nue. Le gros point faible c’est la faible résistance. Testons donc !

Premier point : la taille. Habitué au 10/XL, ces gants taillent bien, ni trop lâche ni trop serré : +2 points !

Après une journée de travaux de rénovation maison (manipulation placo, rails/montants, un peu d’électricité), j’ai eu chaud avec … mais n’ai pas trop transpiré dedans alors +1 point …

Niveau résistance (le plus gros point faible en général), ces gants ne dérogent pas à la règle, trop fragile les défauts apparaissent déjà … mais un peu moins que les gants de GSB dans le même budget alors +1 point.


En conclusion pour cette paire de gants, le défaut et le plus de cette gamme de gants est commun aux autres que j’ai pu avoir « entre » les mains.
Score Total : 4 points sur 6 : 67% de satisfaction.
Ce qu’il manque pour atteindre 100% ?

  • Un peu de plus de résistance serait un réel plus sans pourtant dégrader l’aspect dextérité.
  • Avoir moins chaud … mais ça c’est propre à chacun.

Reste un critère le rapport qualité/prix : qualité globalement bonne pour un prix de 2.69€ (Tarif pour 1 paire – Nov. 2018), c’est un bon rapport car en GSB pour une qualité moindre j’ai eu acheté des gants plus chers. Alors est-ce que je recommande ? … Oui

On passe aux gants dits « Anti-coupure ».

En général le gros point fort c’est d’être résistant. Le gros point faible c’est de perdre en dextérité. Comme pour les autres … Testons donc !

Premier point : la taille. Habitué au 10/XL comme déjà dit, ces gants taillent eux aussi très bien, ni trop lâche ni trop serré : +2 points !

Je n’ai pas pu testé un cas pratique bien précis (tôle tranchante par exemple) mais déjà un premier test avec un cutter fermé (faut bien commencer par quelque-chose )

Niveau de sensation : on sent rien. Après essuyage pas de trace

2nd test : cutter lame sortie sans trop appuyé –> Pour simuler un cutter qui échappe des mains.

Niveau de sensation : on sent rien. Après essuyage pas de trace !

3ième test : cutter lame sortie en appuyant (plusieurs fois) –> Pour simuler un cutter qui dérape dans les mains (cas vécu un paquet de fois ça fait mal !)

Niveau de sensation : on sent rien. Après essuyage on aperçoit quelques traces résiduelles

Les 3 dernières images représentent l’état après 1 mois et demi dans un atelier à manipuler de temps à autre des tôles en inox. Le point faible habituel, entre le pouce et l’index mais sinon le reste protège très bien

A priori donc le point fort qu’est la résistance est au rendez-vous même si ça donne chaud mais c’est le prix à payer alors +1 point !

Niveau point faible, il est vrai que la dextérité en prend un coup mais idem qu’au dessus, on a rien sans rien alors +1 point quand même.

En conclusion pour cette paire de gants, le défaut et le plus de cette gamme de gants est commun aux autres que j’ai pu avoir « entre » les mains tout comme la première paire.
Score Total : 4 points sur 6 : 67% de satisfaction également
Ce qu’il manque pour atteindre 100% ?

  • Peut être protégé le dessus de la main aussi, je trouve la main très peu protégé à ce niveau. Et même si on ne travaille que très rarement avec le dessus de la main, si une tôle par ex. vient à chuter la protection n’est pas mieux qu’un bout de tissu.
  • Avoir moins chaud … même explication que la première paire testée.
  • Reste un critère le rapport qualité/prix : qualité globalement bonne pour un prix de 9.64€ (Tarif pour 1 paire – Nov. 2018)
    C’est un bon rapport car en GSB pour une qualité équivalente c’est plus souvent autour des 15-20€ minimum ! Alors est-ce que je recommande ? … et c’est aussi Oui

    Achat :

    Le site www.protection-des-mains.com pour m’avoir permis de tester ces gants !

    Documents annexes :

    N/C

    Remerciements :

    DarKou.fr pour le bon plan.




    Pistolet nettoyeur Tornador Black [Outil de lavage]


    Produit testé :

    Ce produit permet un nettoyage en profondeur et relativement rapide d’un élément intérieur et extérieur d’un véhicule.
    Cela permet de traiter un bon nombre d’éléments avec un seul appareil, avantage non négligeable.
    Seul inconvénient, il faut un compresseur 5B minimum.

    Principe :

    Une réserve de produit dilué, un pistolet comme celui d’un peintre à ceci près que la buse (à l’intérieur du cône noir) tourne sur elle-même donnant un effet de tourbillon ou plus précisément de tornade !

    Matériels supplémentaires :

    • Un compresseur 5 bars minimum (Obligatoire)
    • Un embout soufflette (Obligatoire)

    Le test :

    Une Velsatis Phase 2 en 2.0dCi150 & finition Carminat nous servira de cobaye !

    tornador (1)

    Le matériel prêt à l’emploi (produit dilué)

    tornador (2)

    Premier test sur un tapis de sol, un coup de soufflette avec un 50/50 comparatif

    tornador (3)
    tornador (4)

    Après le coup de soufflette, application du produit à l’aide du Tornador

    tornador (5)

    Une fois sec toujours avec le 50/50 comparatif, tapis redevenu « propre comme un sou neuf »

    tornador (6)

    Second test sur l’arrière droit du véhicule avec dans l’ordre le panneau de porte …

    tornador (7)

    … Les nombreux recoins du coffre …

    tornador (8)

    … Le seuil de porte …

    tornador (9)

    Troisième test rapide et clair, le panneau de porte avant droit

    tornador (10)
    tornador (11)

    Quatrième test côté conducteur cette fois-ci avec la moquette + pédales. (la photo après est totalement râtée désolé)

    tornador (12)
    tornador (13)

    Cinquième test, avec une jante après 300km d’autoroute.

    tornador (16)

    Et comme un test en vidéo c’est plus sympa en voilà trois !!!

    On commence donc avec le panneau de porte conducteur, le plus sale.

    On continue avec le cache moteur qui retrouve une seconde jeunesse après plus de 165 000km d’entretien en garage.

    tornador (14)

    Et enfin dernier test vidéo rapide sur des plastiques moteurs

    tornador (15)

    Achat :

    La référence complète est : TORNADOR BLACK Z-020 que l’on peut trouver dans les alentours des 140-150€ avec 5L de produit à diluer (environ 100L une fois dilué).

    Documents annexes :

    N/C

    Remerciements :

    Nitros pour ce long essai.