Restauration lampe industrielle Jieldé

(c)Mateo
image_pdfimage_print

Présentation :

Jieldé est connu en France pour fournir en terme d’éclairage industriel des milliers d’entreprises depuis le siècle dernier.
Je vous invite à consulter le site officiel pour mieux les connaître.

Origine du projet :

C’est un peu par hasard que j’ai pu récupérer cette lampe.
A l’origine une machine outil de type fraiseuse partant à la benne après 40 ans de bons et loyaux services … la panne n’ayant pas affectée l’éclairage à double lampe de type de Jieldé je repars avec l’une d’entre elles en vue d’une installation dans mon nouvel appartement.

C’est une 2 Bras mais elle existe en 3, 4 et même 5 bras, avec possibilité d’ajouter des bras sur ce type de lampe.

Comme tout élément industriel des années passées, de la peinture bien coriace a été déposée et l’intérieur du bol où se trouve l’ampoule a souffert de l’huile de coupe. Autre souci, elle est en 24V … Je vais donc la restaurer entièrement avec les moyens du bord.

Matériels supplémentaires :

  • Du décapant chimique (Obligatoire)
  • Du cirage métal noir graphite (Obligatoire)
  • De la paille de fer 000 (Obligatoire)
  • Belgom Alu (Obligatoire)
  • Karsher (Facultatif)
  • Scotch carrossier/papier (Facultatif)
  • Bombe peinture blanche (Facultatif)

La rénovation :

Première inspection, la peinture a l’air dans son jus mais en relative bon état, les articulations sont trop dures cependant et le bol a un poc mais cela ne me dérange pas vu le style ancien que je souhaite obtenir …

Le bol et son revêtement blanc trop attaqué

Bonne nouvelle, le faisceau n’est pas trop usé, ni cassant, ni ébréché !

Démontage des articulations, elles vont toutes bien ! Et oui sur ce type de lampe le + et le – sont acheminés à l’ampoule par des pistes rotatives que voici en gros plan !
100% des mouvements possibles sans risquer d’ébrécher quelques fils que ce soit !

Autre très bonne nouvelle, la peinture sur l’étiquette a sauté au premier coup d’ongle, elle est en excellent état !

Une vue en vrac …

L’ensemble ampoule, rondelle, bagues.

Première étape, passage au karsher si vous avez, ici en appartemment c’est plus dur alors lavage à l’évier (bien nettoyer avant le retour de sa compagne /!\ ;) )

Ensuite on passe au décapage chimique à l’aide de ceci

Application au pinceau AVEC DES GANTS !!! et on laisse agir (voir notice sur votre pot).




Puis viens le rinçage là aussi un karsher simplifie la chose donc pour moi ce sera au robinet + paille de fer + spatule.
Je vous conseille si vous êtes dans ma situation de mettre un gros bol au fond de l’évier pour récupérer la peinture qui forme une pâte qui peut boucher votre siphon !

Etape suivante, un peu de lustrage pour faire revenir l’éclat du métal, Belgom alu et paille de fer 000.

J’ai longtemps hésité sur la façon de refaire la couleur de la lampe, puis j’ai trouvé que le look rétro un peu cabossé était dans le ton de cette lampe alors j’ai appliqué de la cire graphite noir au chiffon puis lustrage au chiffon, ce qui donne ceci pour un look un peu plus foncé mais pas parfait façon « vieux truc » !



Ensuite on a plus qu’à tout remonter dans l’ordre inverse, en graissant un peu les vis et en donnant un coup de paille de fer 000 sur les pistes d’alimentation

Comme cette lampe était branchée en direct sur un bouton du pupitre de la fraiseuse, j’ai du rajouter un interrupteur dans le look rétro

Après avoir mis en place une grosse terre sur l’interrupteur (INDISPENSABLE POUR PASSER EN 220V SANS PRENDRE UNE « CHATAIGNE »), vissé une ampoule à baïonnettes 220V, la voici posée sur le plan de travail du meuble cuisine que j’ai réalisé également.



Peinture du bol en blanc :

(Mise à jour Janvier 2016)
Après mûre réflexion, le bol intérieur est passé en blanc.
La démarche est assez simple, de la peinture en bombe !
Il faut au préalable protéger les parties à ne pas peindre avec du scotch de carrossier/papier, le plus dur est de délimiter le tour du bol, patience patience !
Je préconise plusieurs fines couches en commençant par les coins assez compliqués comme l’arrière du trou pour l’ampoule.
J’ai obtenu un bon résultat après 1 couche uniquement dans les recoins puis 2 générales.


Avec une ampoule connectée cela donne ceci

Une fois allumée …


Achat :

Je me suis fournis en magasin de bricolage pour le décapant, la cire graphite noir, la paille de fer 000,le Belgom ALU, le scotch et la bombe.
Pour la partie éclairage, je me suis fourni chez SELECTRONIC :

  • Interrupteur de puissance à levier / référence : 15.2171-1 / 4,25€
  • Ampoule halogène basse consommation – B22 – 60W / référence : 15.1203-60 / 5,50 €

Documents annexes :

Je complèterai plus tard ce billet avec le réglage des vis d’articulations, en effet trop peu serrées le bras va tomber constamment, trop serrées on ne pourra plus la régler en position.

Remerciements :

N/C

13 Comments

  1. Merci beaucoup pour ce sujet Matéo ! http://35.180.34.35/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    Il en existe à foison au sujet de ces lampes et de leur restauration mais beaucoup de personnes gardent leurs « secrets » de fabrication (quelle cire, comment doser la poudre de graphite si mélange artisanal, comment l’appliquer pour un meilleur rendu, etc.) car ils les vendent une fois restaurées et se servent de leur tuto tronqué comme d’un produit d’appel.

    Votre méthode est sans doute une des plus simple mais surtout elle permet de conserver la lampe dans son état plutôt que de la ramener à un état neuf (avec des outils électriques) puis faussement vieillie !

    Quelques questions en passant :
    Sur les photos de vos bras seuls, on voit des piquages dûs à la rouille sur les articulations (je trouve ça plus beau qu’un bras poli miroir !), est-ce que celle-ci est parti pendant le décapage (laissant uniquement les trous) ?
    Ou bien est-ce qu’il y avait encore de la rouille que vous avez recouverte au moment du cirage ?
    Si beaucoup de rouille, est-ce que vous pensez qu’il serait préférable d’appliquer un destructeur de rouille entre l’étape décapage et l’étape cire ?
    Dernière question, quelle cire avez-vous utilisé ? (Dans les magasins classiques de bricolage, je trouve la cire à effet patiné Liberon Noir graphite mais ils indiquent utilisation pour Bois.)

    Merci encore, j’ai hâte de faire ma lampe !
    Cordialement,
    Manu

  2. De rien Manu, content de voir qu’il pourra t’aider.
    Effectivement beaucoup ne donnent que peu d’information sur leur traitement, j’ai pas mal galéré à trouver les infos. Heureusement j’ai reçu les conseils avisés de ma mère pour certaines choses :)

    Oui je voulais conserver les défauts de cette lampe. Déjà car je trouve qu’elle a plus de cachet en l’état et surtout parce qu’elle a une petite valeur spéciale à mes yeux, elle a connue mon père depuis 1985 et moi-même en culotte courte quand j’allais voir l’atelier puis de temps à autre aux commandes de la fraiseuse dans les années 2000.
    Bref elle a une histoire et je voulais la garder au détail près de la couleur car le Vert Industriel dans un atelier ça va mais dans un appartement moderne …

    Les piqûres de rouille disparaissent en général à l’étape du décapage puis du traitement au belgom alu/paille 000.
    Cependant si tu n’insistes pas trop lors de l’étape belgom/paille000 tu peux sûrement réussir à en conserver.
    Garde à l’esprit que si tu cires par contre elles auront tendances à devenir noires !
    Pour ma part j’ai insisté pour toutes les enlever avant de cirer.

    Les destructeurs de rouilles je pense que ça doit dépendre de la quantité de rouille, si c’est vraiment vraiment trop rouillé oui, si c’est que du surface, il suffira d’insister comme moi à la paille 000 et au belgom alu.

    Pour la cire tu peux prendre de la cire pour ferronnerie, si c’est pas graphite ça doit être noirci/effet noir/etc des termes qui évoquent le noir.
    Après l’application sera peut être un peu différente : utilisation de plus de produit, pose plus longue avant de lustrer au chiffon, etc, etc à toi de tester sur un bras par exemple.

    Si tu as un blog/article ou simplement des photos une fois rénové je serais content de voir le résultat obtenu.

    PS : pour répondre à ton second mail, avec le recul non je ne ressens pas le besoin de peindre l’intérieur du bol en blanc. Avec la B22 en 60W ça crache déjà suffisamment pour l’usage qu’on en a : on éclaire un plan de travail de cuisine.
    Par contre ça me trotte dans la tête de le faire quand même mais simplement pour une question de goût. J’avoue que le bol en blanc donne une petite touche chic assez plaisante.

    PS² : Je vais éditer l’article parce que je me suis rendu compte que j’ai oublié une chose très importante.
    Avec une ampoule 220V, surtout ne pas oublier de câbler la terre sur le châssis de la lampe et sur l’interrupteur si métal.

  3. Manu, l’article est mis à jour j’ai final pris le temps de faire la peinture blanche du bol, vu que le coin cuisine va un peu changer la lampe était un peu fade.

    Au plaisir de te lire.

  4. Bonjour, j ai recupere une jielde que je restaure apres qu elle ait sejourne deux ou quatres dizaines d annees dans un atelier/garage.
    bizarrement, le connecteur d ampoule ne permet pas le contact avec les ampoiles. Il s agit d un connecteur dont les encoches ne correspondent pas avecles ampoules a baïonnette.
    Est il possible d y installer un conneteur different ? Sinon, je dois « trafiquer « le connecteur en faisant des saignees correspondant aux urgots de la rondelle de fixation.
    Pas facile a comprendre ? Je peix envoyer des photos si la question vous intrigue .

    Merci d avance si vous avez une reponse pertinente,

  5. J’ai compris le souci, c’est bizarre en effet.
    Sinon je pense que le plus simple est d’acheter un connecteur neuf et de le poser à la place ;)

  6. Bonjour essayant une restauration de lampe jielde je rencontre un problème électrique impossible de la faire fonctionner . est-ce l interrupteur? Les contacts sont en états moyens. Je vous remercie de votre réponse

  7. Bonjour,

    Il faut vérifier que chaque rotule est bien montée. Et si le courant arrive bien (attention à ne pas s’électriser !)

  8. Bonjour
    En demontant ma lampe, j’ai constaté qu’il y avait un peu de graisse au niveau des articulations, sur les contacts électriques ou sur les guidages plastique (blanc et noire) je ne sais pas.
    Au remontage faut-il remettre de la graisse (vaseline par exemple) si oui ou?, contact électrique ou plastique

  9. c’est de graisse contact, c’est à mettre sur les pistes rotatitves ;)

    attention à ne pas déborder ! (juste une toute petite noisette sur chaque vague des bagues qui s’y posent et ça ira ;)

  10. Bonjour.
    Je vais attaquer prochainement 2 nouvelles lampes Jieldé et j’en ai réalisé déjà 2. Perso, j’ai opté pour la finition chrome miroir. Si tout comme toi, je suis passé par le décapant chimique pour les bras , les articulations le socle et le support de lampe, je n’en ai pas employé pour le bol (qui était en meilleur état que le tien. ;-)
    J’ai utilisé des brosses inox pour virer la peinture, puis de l’abrasif à l’eau pour lisser. Pour le début du polissage de toutes pièces, j’ai commencé avec des brosses laiton montées sur perceuse avant de passer à la pâte à polir (de marron à blanche en passant par la bleue) sur disques de feutre.
    Sinon, excellent article !

  11. Bonjour, je restaure actuellement une lampe jielde. Je débute donc serait-il possible d’avoir une photo du placement de la prise terre a l’interrupteur car je ne sais pas trop comment faire et je n’ai pas envie de me prendre une châtaigne 😂
    Merci beaucoup

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/P.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/attention.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/^^.gif  https://www.matechnique.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/lover.gif 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.